dimanche 26 août 2018

La calligraphie pour débutants (comme moi!)

L'été file comme une étoile durant la nuit des Hespérides et moi, j'écris de moins en moins sur le blog. En vrai, cet été, j'ai alimenté la chaîne Youtube et j'aime beaucoup ça. On en a déjà parlé de cette alternance, pas vrai? Je ne m'inquiète pas, je reviens toujours à l'écrit.

En parlant d'écrit, je me suis découvert un nouveau hobby grâce à mon carnet de développement personnel (le bujo-non-bujo, tu te souviens?): la calligraphie. Je ne suis pas devenue une professionnelle avec des pinceaux et de l'encre de chine, non pas du tout. J'ai découvert que ça me détendait et que j'aimais simplement tracer des lettres stylisées sur du papier. C'est une sorte d'aide au lâcher-prise, je focalise mon esprit sur mon poignet, mon stylo, et les lettres que je forme sur mon papier. Rien de plus. 


Donc je me suis dit que ça pouvait être sympathique de parler de ça ici car peut-être que toi aussi, tu te retrouves embarqué.e là-dedans grâce à cette mode du bullet journal qu'on voit décliné à toutes les sauces sur internet. Le matos que j'utilise est très simple jusqu'à présent: des marqueurs Tombow Dual brush Pen et mon nouveau stylo Pentel Touch. C'est grâce à lui que j'ai eu ma révélation de la calligraphie en fait. Avec les Tombow, c'est joli pour faire des titres mais tu ne peux pas écrire davantage et facilement sur du format A5. Alors, je me suis mise en quête d'un stylo plus petit et j'avais croisé au détour d'une vidéo de Loup les Tombow Fudenosuke que j'ai testés et que je n'ai pas trop appréciés. Et puis, sur conseil d'une vendeuse, j'ai essayé les Faber Castel (auxquels je n'ai pas accroché plus que ça, la pointe feutre-pinceau demande trop de dextérité pour mon niveau actuel) et le Pentel Touch qu'elle me recommandait. Et là, ce fut une petite illumination: la prise en main s'est fait très facilement et les quelques essais réalisés en magasin m'ont convaincue de l'acheter. ♥ J'en suis tellement fan qu'il restera dans ma trousse d'école pour que je pratique la calligraphie lors de mes pauses vacantes. (Et même que j'ai appris que ce stylo se décline en plusieurs couleurs alors là, tu penses bien, mes euros n'ont fait qu'un tour et je vais me mettre en quête d'achats... *_*)



J'ai appris à tracer mes premières lettres avec des fichiers gratuits de chez Tombow et grâce aux vidéos de Didy Panpie que je te recommande vraiment si tu as envie de te lancer:



Si tu souhaites aussi t'exercer, je te laisse les fichiers Tombow et les miens en libre accès sur mon Google drive qui sera alimenté au fur et à mesure de mes tests. :) Donc ne perds pas le lien (ou alors reviens le chercher ici ^^). J'adorerais voir tes progrès aussi grâce à ces petites feuilles d'exercices, du coup, n'hésite pas à les publier sur Instagram et à me taguer pour que je les voie! =) 


Et toi? Tu fais aussi de la calligraphie? 
Tu tiens un bujo? Dis-moi tout :)

vendredi 22 juin 2018

Bien dans mon corps, bien dans ma tête

Vous avez été très enthousiastes lorsque j'ai évoqué l'idée sur Instagram de faire cet article alors je m'exécute. :) Ces derniers temps (comprendre: encore plus que d'habitude), j'essaie de prendre conscience des besoins de mon corps, surtout en matière de repos et d'efforts physiques. Je crois qu'on est dans la difficulté de trouver un équilibre pour être à la fois bien dans son corps et bien dans tête mais ce que j'ai compris, c'est que pour être bien dans le second, j'ai d'abord besoin d'être bien dans le premier. 

Dans beaucoup de religions et de spiritualités, le corps est un bien très précieux duquel il faut impérativement prendre soin en l'écoutant, en le choyant car c'est notre unique moyen d'entrer en contact avec les autres et avec notre environnement. Sans entrer dans des élucubrations obscures qui ne parleraient pas à certains lecteurs ici, je pense que nous pouvons nous accorder sur ce point de base pour la suite de cet article. 

Au moment où j'écris cet article, je ne me sens pas bien dans mon corps. C'est un état temporaire: j'ai mangé trop gras ces derniers jours, je n'ai plus fait de sport depuis une semaine et je dors mal. Résultat: je me sens bouffie, je suis fatiguée, j'ai des boutons, ma tête est lancinante et je me sens nulle (ça, c'était cadeau ;-) ). Or, j'ai mis en place une série d'habitudes dans mon quotidien qui me permettent de contrer ces états du corps et qui me font me sentir bien, à tous points de vue. 


Le champs de fleurs et la méditation

Grâce à Anaïs, j'ai pu découvrir le Champs de fleurs il y a plusieurs mois. Au début, c'était un gadget sympa et je l'aimais bien. A présent, il est rentré dans ma routine bien-être de manière intégrale. 



Il s'agit d'un tapis d'acupression fait en lin et en fibre de coco sur lequel tu te couches pendant 15 à 45 min. Tout le long du tapis sont disposées des petites fleurs de lotus en plastique qui vont venir stimuler la circulation sanguine de ton dos et faire libérer à ton cerveau des endorphines, hormones qui provoquent le bien-être. Il est beaucoup utilisé par des personnes qui souffrent de maux de dos mais ce n'est pas l'utilisation que j'en fais. Personnellement, ce tapis m'est très utile pour me détendre et lutter contre le cortisol aka. l'hormone du stress que mon cerveau produit en grandes quantités (^^') et m'aider à entrer en méditation


J'utilise ce tapis quand j'en ressens le besoin, plusieurs fois par semaine, pour me détendre et entrer en état méditatif car me focaliser sur les sensations de mon dos m'aident à évacuer toutes les autres pensées parasites qui polluent mon esprit. Je branche mon appli de musiques de méditation et hop, c'est parti pour au moins 30 minutes de détente. 

Avec ce petit rituel, j'améliore mon humeur, ma concentration et je favorise un meilleur sommeil car je suis plus détendue le soir. Peut-être que pratiquer ce rituel le matin m'aiderait à démarrer la journée de manière plus cool et détendue aussi... (ou à retourner dans mon lit à la place d'aller travailler ;p)



En bonus, si je veux poursuivre mon état de méditation après les 30min de tapis, je lis quelques pages et fais un exercice de "Calme - Mon carnet de méditation" écrit par Arnaud Riou et publié chez Solar éditions. Le travail d'édition est vraiment très beau et j'adore ce petit carnet avec les messages qu'il véhicule.


Le Champs de Fleurs
Calm - Mon app de méditation
Calme - Mon Carnet de méditation


La redécouverte de la réflexologie plantaire

Au début du mois de mai, j'ai assisté à un atelier organisé par Irène qui est réflexologue à Bruxelles. Elle m'avait contactée suite à la lecture de mon blog et, ce qu'elle ne savait pas au moment de notre prise de contact, c'est que j'avais déjà des bases en réflexologie plantaire. 

L'atelier m'a donc permise de reprendre connaissance des bases de la réflexologie plantaire en lien avec la médecine traditionnelle chinoise. Les liens entre les deux sont très étroits et assez complexes. Le principe de la RP, c'est de masser les pieds en tenant compte du fait que chaque organe du corps humain y est représenté et que la douleur peut être ciblée et aussi soulagée par ce biais. De même lorsqu'une émotion, un souvenir ou une mauvaise expérience nous mine la santé, la réflexologie peut travailler sur l'organe qui accueille et est au centre de cette émotion (la colère pour le foie par exemple). 



Pour certains, cette pratique peut sembler totalement haut perché mais je t'invite vraiment à la découvrir en vivant une séance de réflexologie une fois, surtout si tu as des douleurs persistantes à un organe ou un endroit du corps et que les médecins ne savent pas forcément vers quoi se tourner. Les deux types de médecine sont complémentaires mais l'avantage majeur à mes yeux de la médecine traditionnelle chinoise, c'est qu'elle est holistique et prend en considération l'ensemble du corps et des émotions. Peut-être que la cause de votre mal d'estomac vient d'ailleurs et que ce sont les anti-douleurs qui vous donnent des crampes par exemple. 

J'ai beaucoup appris lors de cet atelier (si tu as l'occasion d'en vivre un, n'hésite pas!), notamment avec des petites techniques d'auto-massages en cas de stress ou d'insomnies par exemple. Je compte  prendre des rendez-vous pour des séances de réflexologie plantaire de manière régulière. Ce sera un peu comme une séance de détente chez l'esthéticienne sauf que c'est pour le bien de tout mon corps et pas seulement de ma peau! ^^ C'est une autre manière de se reconnecter à soi, d'éliminer les toxine, le stress et d'écouter son corps que de passer par ce genre de pratiques. 

• L'activité d'Irène - Piekilibre (Irène professe sur Bruxelles avec des femmes uniquement)
• L'article du blog Millessence sur la Réflexologie plantaire



L'alimentation modérée et le sport

J'avais déjà parlé de l'importance du sport dans cet article pour équilibrer ma vie mais l'alimentation est tout aussi importante. Je suis une grande gourmande dans les options salées, je peux développer un second estomac juste pour les crackers, snacks, pizzas et chips. Mais après, mon corps le paie et mon mental aussi. Du coup, j'ai appris à aussi équilibrer mes repas, à grignoter moins, à boire beaucoup d'eau et encore plus de thés. J'ai toujours adoré en boire mais depuis plusieurs semaines, je me suis mise à la recherche d'un remplaçant de mon BB Detox de Kusmi et je bois donc du thé detox à longueur de matinée quand l'occasion me le permet. Cela me permet d'éliminer aussi les crasses que je mange avec les bonnes plantes qui actionnent les mécanismes d'élimination de mon corps. Mes deux préférés du moment sont la Detox Brésilienne du Palais des Thés (nouveauté de ce printemps!) et le Lovely Morning de Lov Organic. Dans les deux cas, nous avons du thé vert, du maté  et du guarana mais les ingrédients secondaires varient et c'est ce qui donne aussi deux goûts différents à ces deux bases de thés semblables. La bonne nouvelle, c'est que les deux sont bio et ça, c'est ce qui me fait le plus plaisir! 



Detox Brésilienne - Palais des thés
Lovely Morning - Lov Organic




Et toi? Quelles sont tes rituels de bien-être pour te sentir à la fois bien dans ton corps et bien dans ta tête? 


mercredi 23 mai 2018

Privatiser ses réseaux sociaux quand on est blogueuse et youtubeuse: mon expérience

A première vue, ça peut sembler complètement paradoxal de privatiser ses réseaux sociaux quand on est blogueuse et qu'on cherche à toucher le plus de gens possible avec nos publications. Pourtant, j'ai été obligée de le faire il y a environ un an et ce qui était alors une contrainte pour moi est devenu un confort. Petit retour sur mon expérience.


Fin août de l'année dernière, des élèves de mon école ont commenté ma chaîne YouTube. J'étais très embêtée au départ pour mes comptes Twitter et Instagram. Dès que j'ai vu ces commentaires, ça a été mon premier réflexe: bloquer l'accès à toute personne qui n'est pas abonnée à mes réseaux sociaux. J'étais à la fois résignée à perdre en visibilité, triste aussi et un peu effrayée de devoir le faire savoir à des personnes de mon entourage et perdre ma "totale" liberté de parole.

Suite à ça, j'ai eu un gros coup de mou et j'ai perdu l'envie d'écrire sur le blog. Les vidéos, par contre, elles, continuaient, je m'y plaisais bien. J'avais surtout peur d'attirer l'attention de gens indésirables sur cet espace qui est beaucoup plus sensible et personnel que ma chaîne YouTube où je parle essentiellement de livres. Je n'y fais aucune vidéo personnelle où je raconte ma vie (ça me met mal à l'aise d'expliquer ma vie en vidéo en fait ^^'). Puis, avec le temps, j'ai repris de l'assurance et j'ai recommencé à publier ici. Moins régulièrement qu'avant mais j'ai repris quand même.


Alors soyons clairs dès à présent: je n'ai pas une très grande communauté sur les réseaux sociaux (un peu plus de 350 abonnés sur Insta, pareil sur Twitter) et je pense que je ne suis pas destinée à en avoir des milliers. Ce que je raconte n'intéresse pas tout le monde, c'est même destiné à un public assez ciblé (porté sur l'écologie, les livres, des modes de vies "alternatifs" hors du circuit de la grande consommation) et ça ne me pose pas de problème. Aujourd'hui, je suis même plutôt contente d'avoir ce cercle restreint car je connais la plupart des gens avec qui j'interagis. Et c'est là que le confort intervient.

Auparavant, j'avais toujours une petite appréhension quand je postais une photo car tout le monde pouvait potentiellement liker et réagir. Ça voulait dire aussi s'exposer et prendre quelque part un risque (bon, tout est relatif, tu m'as comprise). A présent, je peux contrôler qui peut voir cette photo, qui regarde ma story et je suis bien plus à l'aise dans ce que je poste, dans ce que je raconte car j'ai choisi ces gens. Quand je reçois une demande d'abonnement, j'ai le pouvoir de dire "non, je ne veux pas que tu suives mon compte" à une personne que je ne connais de nulle part et qui n'a aucun point commun avec moi d'après le profil de son compte. L'inconvénient du manque de visibilité a fini par se transformer en assurance avec ce côté rassurant du contrôle. Au final, je me sens beaucoup plus libre maintenant car je sais qui a un œil sur ce que je publie et que je le veux bien! :) 


& toi, quelle est ton expérience avec les réseaux sociaux en tant que blogueuse ou youtubeuse?

samedi 5 mai 2018

Petits Bonheurs de Printemps

Hello... ! Ah, tu es toujours là! Parfait alors! :) J'avais un peu peur que tu sois allée voir ailleurs pendant tout ce temps et que tu bouderais le jour de mon retour mais non, ouf! Merci d'ailleurs ♥ Bisou sur tes deux joues.

J'avais envie de revenir avec un article perso avant de te bombarder de contenu beauté et lifestyle. J'ai eu un petit coup de mou et beaucoup de boulot dernièrement alors je me suis encore laissée engloutir par cette masse indestructible qui revient encore et toujours... Tu commences à connaître ma vie, je ne te fais pas un dessin. :) La bonne nouvelle, c'est que je finis toujours par reprendre le dessus et c'est justement cette petite flamme qui me pousse à t'écrire aujourd'hui alors c'est parti!



Au printemps, j'adore ces premiers jours où il fait encore froid mais je sens tout de même l'éclosion des premiers bourgeons fleuris en passant dans le parc pour aller au travail le matin.

J'adore aussi les premiers jours ensoleillés qui annoncent vraiment l'été. Ça me permet de profiter d'une glace, de ressortir les thés verts à glacer, de manger sur la terrasse, de voir le coucher de soleil qui se produit de plus en plus tard.

Les beaux jours me permettent aussi de rêver à ces doux après-midis d'été où je m'imagine déjà lire au bord de l'eau, en bas de chez moi, étendue dans l'herbe du parc à profiter de l'ombre d'un peuplier. De sentir les odeurs qui me rendent plus sereine, de me plonger dans un calme ressourçant.


Vue depuis Buda - Budapest


Ce printemps-ci a été ponctué de petits moments de découvertes et de partages, comme la découverte de Budapest en amoureux ou de celle des thermes Sane avec les copines.

Côté découvertes en solitaire, j'ai été enchantée par plusieurs lectures et par la série qui cartonne chez à peu près tout le monde, j'ai nommé La Casa De Papel. :) Nul besoin de t'en parler, je suis sûre que tu la connais déjà. Côté découverte, je te mets ici une petite vidéo de mes derniers coups de coeur en BD ou manga:



Voilà pour les souvenirs que je retiendrai de ce printemps 2018. Comme à chaque fois, on essaie de focus sur le positif afin d'avancer plus sereinement pour la suite. :)

& toi? quels sont les souvenirs que tu souhaites conserver de ces derniers mois?